Libérée de la cigarette
Confidences,  Lifestyle

Arrêt de la cigarette – bilan après un mois

J’ai arrêté de fumer ! Et il y a un peu plus d’un mois. Ma dernière cigarette a été la nuit du 31 décembre au 1 janvier. Je vous avoue, j’ai été pas mal malade (j’espère que vous avez la référence ;D). Je n’étais pas une grande fumeuse, ma moyenne étant de 3 à 5 cigarettes par jour. Cela faisait plusieurs mois que je souhaitais arrêter. Aussi, le binôme n’étant lui-même pas fumeur, il souhaitait que j’arrête depuis le début de notre relation (8 ans tout de même). Ainsi, j’avais toutes les cartes en main pour arrêter.

Puisque j’avais été malade pile la semaine de mes vacances de fin d’année, je n’étais clairement pas en état pour aller griller ma petite cigarette. L’odeur me dérangeais, le goût je ne vous en parle même pas et cela me rendait davantage malade. Donc, au moment de reprendre le travail, je me suis dit que c’était trop bête de m’y remettre alors que je venais de passer une bonne semaine sans avoir toucher une cigarette. Autant en profiter pour arrêter. Après m’être débarrassée de ce qu’il restait de mon paquet (coucou l’argent jeté par les fenêtres), je n’ai plus retouché à une cigarette depuis.

Ce qui a changé

La première chose que j’ai remarqué tout de suite, la peau de mon visage. Rapidement, après deux à trois semaines, j’ai remarqué que j’avais la peau moins terne et beaucoup plus douce. Malgré cela, ma peau n’a pas changé du tout au tout. Je l’ai maltraitée et pas seulement en fumant pendant aussi longtemps, mais il y a déjà une belle amélioration.

Seconde chose, je ne sens plus mauvais ! Dis comme ça, c’est assez étrange, mais mes vêtements, mes cheveux, et même mes doigts, étaient constamment imprégnés de l’odeur de la cigarette. Et ça pue ! C’est dérangeant, surtout pour les autres. Il s’agit d’une odeur que les fumeurs ne sentent plus. Rien qu’à l’idée que j’ai pu sentir la cigarette froide pendant toutes ces années… Mais que m’est-il passé par la tête bon sang ?!

Et finalement, dans les gros changements remarqués, j’ai plus de souffle. Et c’est une chose que j’ai noté assez rapidement également. J’ai un peu moins de 10 minutes de marche de la gare de train jusqu’au boulot, c’est assez pentu comme trajet et j’ai un rythme de marche assez soutenu. Et avec ça, je trimballe le laptop du boulot dans mon sac à dos, ce qui ajoute un peu de poids. En décembre, s’il me prenait l’envie de remonter du métro par les escaliers, j’arrivais essoufflée, presque comme si j’avais couru. A présent, je prends un maximum d’escaliers que je rencontre sur mon trajet, je maintiens mon rythme de marche, et j’arrive bien moins à court de souffle au bureau. C’est une belle victoire !

Il n’est jamais trop tard

2020 est pour moi synonyme de changements. Non seulement j’ai décidé d’arrêter la cigarette et je compte bien m’y tenir. Mais j’ai également repris le sport et pris la décision de surveiller un peu mieux mon alimentation. J’en parlerai dans un autre article car j’ai couplé le sport et la nutrition.

Si vous êtes fumeur et que votre souhait est d’arrêter, je n’ai de meilleur conseil que de vous dire de faire cela quand le meilleur moment se présente, car la volonté suit irrémédiablement. Faites-le pour vous et votre santé (et votre portefeuille :D).
Ce n’est pas tous les jours faciles et les deux premières semaines ont été particulièrement difficiles dans mon cas. Mais j’ai tenu bon ! Et je me sens tellement mieux maintenant.

Je me suis libérée !

With all my love, Aerline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + sept =